@import 'https://fonts.googleapis.com/css?family=Abril+Fatface';

vendredi 26 août 2016

Le soin du cheveu - partie 1



http://feminarrer.blogspot.com/2016/08/le-soin-du-cheveu-partie-1.html


D'expérience, la majorité des jeunes femmes sont mécontentes de leur chevelure. Les cheveux gras, regraissant vite, ou encore les racines grasses avec les pointes sèches, sont LES problématiques principales décrites par la quasi-totalité des jeunes femmes. J'ai été de celles qui sont persuadées qu'aucune solution ne viendrait à bout du cercle vicieux d'un shampoing tous les deux jours ! 
J'ai osé le changement et progressivement, mes cheveux se sont transformés. Aujourd'hui, je ne les vis plus comme un problème. Je me lave désormais les cheveux tous les 4 à 5 jours. C'est possible et je vous explique comment !


Avant toute chose, il n'est pas possible que la nature des cheveux de tant de femmes soient grasse. Il faut bien distinguer le fait d'avoir les cheveux gras et le fait d'avoir une nature de cheveux grasse. Une personne dont c'est la nature aura le cuir chevelu engorgé en 24h. Au-delà, les cheveux ne sont pas gras. En revanche, on peut dire que ces cheveux regraissent vite.
Ne parlons pas du cas: racines grasses/pointes sèches, qui naturellement n'est pas possible. En effet, les personnes souffrant réellement de cheveux gras, n'ont jamais les pointes sèches ! Dans ce cas, le problème vient des produits utilisés et de la routine capillaire. 
Enfin, le sébum n'est pas à éradiquer, mais à réguler. Le sébum a de multiples fonctions dans la bonne santé du cheveu. Demandez aux personnes aux cheveux secs, souffrant donc d'un manque de sécrétion de sébum, s'ils vivent bien sans ! 

Attention, les points que je vais maintenant détailler bénéficieront à tous les types de cheveux, puisqu'ils visent la bonne santé cheveu et son équilibre.




Le shampoing est la base d'une routine capillaire saine. Comme pour le visage, le nettoyage fera toute la différence. Voici comment je procède.

Prélevez une quantité suffisante de shampoing et émulsionnez-la dans vos mains, appliquez sur votre chevelure mouillée et massez. On se concentre sur le cuir chevelu, n'ajoutez pas de shampoing pour nettoyer spécifiquement vos pointes. Généralement ces dernières ne sont pas grasses, inutiles donc de les agresser avec une trop grande quantité de shampoing. Contentez vous d'étirer le produit appliqué en racines, sur les pointes.
Encore une fois, de la douceur ! On peut être tenter de frotter son cuir chevelu, surtout quand on cherche à se débarrasser d'un excès de sébum, mais c'est LA chose à ne pas faire. En frottant, vous stimulez les glandes sébacées responsables de la production de sébum, agressées elles en sécrèteront davantage. Faites confiance aux produits que vous utilisez, ils ont été formulés pour nettoyer vos cheveux sans avoir besoin de les frotter.
Aussi, je vous recommande de masser le produit tête renversée, vous pourrez ainsi davantage nettoyer le cuir chevelu lui-même, en passant entre les mèches.
Suivant le shampoing, il peut aussi être judicieux de le laisser poser quelques instants. 

Le rinçage est le moment clef ! Une chevelure mal rincée aura tendance à regraisser plus vite, à vous démanger, etc... Pour cela, prenez le temps de rincer consciencieusement, entre les mèches. De nouveau, je trouve qu'il est plus facile de bien rincer le cuir chevelu tête renversée. N'oubliez pas de vous attarder sur les pointes également. Le produit est parfaitement rincé quand le cheveu crisse et que votre chevelure ne vous parait pas "lourde". 
Je finis toujours par un rinçage à l'eau froide, même l'hiver. Si vous le faites tête renversée, vous n'aurez pas froid ! Mouillée bien l'ensemble de votre chevelure sans la masser pendant le rinçage. Le but de cette étape est "d'endormir" les glandes sébacées, sollicitées par le nettoyage. Également, cela permet de resserrer les écailles du cheveu, donc de le fortifier et le faire briller.
Les eaux de rinçage à base notamment, de vinaigre de toilette, de vinaigre de cidre, peuvent être une étape importante de votre routine. En effet, ils permettent de retirer tous résidus calcaires, de rééquilibrer en favorisant un pH proche de celui d'un cuir chevelu sain. Je ne leur trouve pas de bénéfices sur mes cheveux, mais essayez ! Ils s'utilisent dilués à l'eau et en tout dernier rinçage. 

La question du double lavage : Les coiffeurs vous laveront toujours les cheveux deux fois, certains produits ou marques le recommandent également. Je dirai que je n'ai pas vraiment d'avis sur la question. Par prudence, je ne procèderai à deux lavages successifs qu'avec un shampoing doux, ou seulement la fois où j'utilise un shampoing neutre pour laver mes cheveux. Je vous déconseille d'utiliser deux fois un produit traitant, généralement, plus concentrés en actifs. Si vous sentez qu'un excès de sébum s'accumule sur votre cuir chevelu, contentez vous de ce double nettoyage qu'une fois sur deux, ou qu'une fois sur trois. L'application de masque purifiant peut également être une alternative à envisager ! De toute manière, essayez, et faites ce qui convient le mieux à votre cuir chevelu. 

La fréquence du shampoing est également à prendre en compte si vous recherchez la bonne santé de votre chevelure. Mon dermatologue était catégorique, même pour les cheveux gras, c'est deux à trois shampoings maximum par semaine ! Il va donc falloir apprendre à espacer vos lavages et c'est aussi un des seuls moyens de déshabituer votre cuir chevelu. Plus vous le laissez tranquille, moins vous sollicitez les glandes sébacées, et moins elles produiront de sébum. Commencez progressivement ; "poussez" vos limites d'une demie-journée, puis d'une journée et ainsi de suite. Je ne vais pas vous mentir, ce processus est lent et doit se faire sur le long terme. Croyez-moi cela fonctionne, j'oublie souvent aujourd'hui quand j'ai lavé mes cheveux pour la dernière fois ! Impensable ?!  Je sais ! Cependant, sans les bons produits, cette pratique est presque impossible à réaliser.




Comme beaucoup de personnes se trompent sur leur nature de cheveux, beaucoup n'utilisent pas les bons produits. Dans le doute, prenez toujours un shampoing doux.
Je ne vais surprendre personne si vous me suivez un peu, je prône l'utilisation de produits naturels ou biologiques ! Et ce n'est pas un détail, c'est LA clef du changement. 
Les produits conventionnels sont responsables de cette déferlante de personnes pensant avoir les cheveux gras et de notre incapacité à espacer les lavages. En effet, ils contiennent des ingrédients trop agressifs. On fuit particulièrement les sulfates, ces agents tensio-actifs responsables de l'effet moussant, qui fragilisent l'équilibre du cuir chevelu.
Des produits trop agressifs vont décaper le cuir chevelu. Or le sébum présent sur le cuir chevelu a le même fonctionnement, car le même rôle, que celui du visage. Si vous retirez entièrement ce film protecteur, le cuir chevelu va s'empresser de produire davantage de sébum. Les lavages trop fréquents déséquilibrent constamment le cuir chevelu qui s'affolent et produit de plus en plus de sébum : le cercle vicieux est engagé !

Par ailleurs, une autre famille d'ingrédients est à proscrire si vous rêvez d'une chevelure légère : les silicones. Ce sont des matières dérivées de la pétrochimie, qui sont en fait des texturisants. Ils permettent aux soins de s'appliquer facilement. Dans les gammes cheveux, ils sont omniprésents car ils permettent de faire briller le cheveu, de le gainer, de mimer à merveille l'aspect d'un cheveu en bonne santé. Ils forment ce film protecteur que l'on recherche pour des longueurs hydratées. En réalité, ces ingrédients finissent par "plastifier", étouffer et donc alourdir le cheveu. Comme les huiles minérales, ils restent en surface, n'apportent aucun bienfait et empêchent l'action des actifs. Les cheveux paraissent en bonne santé, mais ne le sont pas.
On part donc sur un produit biologique, doux, sans sulfates et sans silicones. Ce type de shampoing va permettre au cuir chevelu de se rééquilibrer et à la fibre de ne plus être étouffée constamment. C'est LE moyen de retrouver des cheveux sains.

Si vous avez une problématique particulière, type pellicules, cheveux gras, chute des cheveux, etc.. alternez entre un shampoing traitant et un shampoing doux ou neutre. Les shampoings destinés à traiter une problématique ne sont pas à utiliser à tous les lavages. D'autant plus, si vous vous lavez les cheveux très régulièrement. 


J'ajoute à posteriori qu'il faut prendre garde aux shampooings biologiques ou naturels, tous ne sont pas doux pour le cuir chevelu ! Je vous explique tout ça, dans mon dernier article sur les cheveux.




Je n'utilise pas les après-shampoings classiques, que l'on laisse poser sous la douche et que l'on rince ensuite. J'ai rarement trouvé de produits suffisamment hydratants sans alourdir, et depuis que j'ai découvert les soins après-shampoings sans rinçage, je suis conquise.
Je dédierai un article spécifique à ce sujet, mais brièvement il est important de protéger ses longueurs entre chaque lavage. Pour cela, j'utilise depuis plusieurs mois une combinaison composée d'une synergie d'huiles mélangée à une crème hydratante, que j'applique sur cheveux humides.
J'ai récemment découvert que cette pratique avait un nom, il s'agit de la méthode "LOC" pour Liquid-leave-in, Oil et Cream. Cette combinaison emprisonne l'eau présente sur les cheveux,  ce qui participe à leur hydratation. L'association huile/crème permet d'apporter une base huileuse et une base aqueuse à la chevelure. Ainsi elle est parfaitement nourrie, hydratée et protégée. Attention, aux associations que vous faites, certaines pourraient alourdir vos cheveux. En effet, cette technique a originellement été pensée pour les cheveux bouclés. Elle reste donc riche.
Niveau résultats : c'est TRÈS efficace ! Je n'ai plus les pointes qui se dessèchent entre les lavages, elles sont visiblement et réellement souples, brillantes, hydratées. Même mes fourches sont plus difficiles à remarquer !



La chaleur est l'ennemi de toute chevelure hydratée. Que cela soit pour la sécher après l'avoir lavée ou encore pour la stylisée à l'aide de fers à lisser, de boucleurs etc... Je vous recommande donc de limiter l'utilisation de chaleur le plus possible. 
Cela fait maintenant des années (5 ans ?) que je n'utilise plus de séchoir ou autres outils stylisants. Je laisse donc sécher mes cheveux à l'air libre.
Après cela peut être à adapter, et si vraiment, vous n'avez pas le choix, utilisez le programme "froid" de votre séchoir. Également, pour les personnes qui ont une masse importante de cheveux ou les cheveux bouclés, investir dans une serviette en micro-fibres de bambous ultra-absorbante peut vous permettre de gagner du temps ou de limiter l'usage de chaleur. Je pense en acheter une bientôt, je vous donnerai alors mon avis sur la question.

Pour le moment, je procède de la sorte. J'essore mes cheveux le plus possible, sans tordre les longueurs. Rappelons, que les cheveux sont plus fragiles mouillés que secs. Ils se cassent donc plus facilement suite à des mouvements inadaptés !
Je les éponge à l'aide d'une serviette classique. Oubliez la méthode qui consiste à frotter les longueurs, cela les abîme.
Je me masse délicatement le cuir chevelu pour m'aider à absorber le plus d'eau possible. Tête renversée, par mouvements circulaires, je veille à masser toute la tête. Cette technique a pour but de stimuler, non pas les glandes sébacées, mais la circulation sanguine pour favoriser l'oxygénation ainsi que la bonne santé générale du cuir chevelu. C'est rapide et tout bête, mais ce micro-massage m'a permis de me débarrasser de mes démangeaisons (que je me trainais depuis 2 ans) et maximise vraiment la pousse. C'est notable, mes cheveux n'ont jamais poussé aussi vite.


 

Étape souvent négligée, le brossage joue pourtant un grand rôle dans la santé du cheveu.
Le brossage est indispensable dans la mesure où il va redistribuer la production de sébum sur les longueurs. Or, ce dernier est protecteur car il forme un film qui enveloppe la fibre capillaire, lui évitant casse et dessèchement. 

Quand brosser ses cheveux ? Si vous souhaitez démêler vos cheveux à la fin de votre rinçage, essayez déjà de retirer le plus d'eau possible de vos pointes : serrer vos longueurs, sans les tordre. Ensuite, commencez par démêler par le bas des longueurs en remontant progressivement. Ne démarrez pas à la racine, vous allez agglomérer tous les nœuds présents et fragiliser vos longueurs ! Si vous avez les cheveux très fragiles, privilégiez l'utilisation de peigne à dents larges ou de brosses adaptées comme la Tangle Teezer que je recommande (chez sephora, chez monoprix ou beaucoup moins cher sur feelunique.com). 

Autrement, je vous recommande de vous brosser les cheveux tous les jours, tête renversée pour faciliter la répartition du sébum sur les longueurs et aider à décoller le cheveu en racine afin qu'il s'aère.

Point nettoyage : Il ne vous viendrait pas à l'idée de vous nettoyer le visage avec les mains sales ? Alors soyez aussi exigeantes avec vos brosses ou peignes ! De leur hygiène dépendra celle de votre chevelure entre les shampoings. 
Personnellement, je les lave avec du shampoings, ou au savon de Marseille, avant chaque lavage. J'utilise une vieille brosse à dents dédiée pour bien nettoyer entre les picots ou les dents.


[Edit : j'ai récemment découvert qu'il ne fallait pas brosser mais peigner ses cheveux ! Tout le détail est là.]


Si vous voulez faire de la résistance, mon avis auparavant sur les brosses était celui-ci :
Quelles brosses choisir ? Je préfère les brosses en bois aux brosses en plastiques qui feront moins bien le boulot. Aussi, le bois absorbe davantage l'excès de sébum ce qui permet de garder une chevelure légère plus longtemps. Vous en trouverez dans tout magasin bio ou même dans la gamme "écolo" de monoprix. 
La brosse en poils de sanglier est une très bonne alternative aux brosses en bois. A mon sens, elle est particulièrement adaptée aux cheveux fins et aux chevelures peu denses. Très douce, elle permettra de démêler sas causer de dommages. J'ai du mal à utiliser la mienne, car elle est trop douce. J'ai les cheveux fins mais une importante masse capillaire. La brosse en poils de sanglier ne me permet malheureusement pas de démêler toute ma chevelure. Le brossage est rendu long et fastidieux. Aussi, je trouve cette brosse plus difficile à nettoyer. Peut-être que mon utilisation est à revoir et dans ce cas, si vous avez des conseils, je suis preneuse ! La qualité de ma brosse peut aussi être à incriminer, elle est plutôt bas de gamme.
NB : Pour les personnes soucieuses de la protection animale, sachez que la population des sangliers est excédentaire en Europe depuis quelques années. Leur chasse permet donc de réguler leur population et est devenue indispensable à l'équilibre des forêts et à la protection des autres espèces animales et végétales.






Et vous, avez-vous d'autres astuces pour potentialiser la bonne santé de nos chevelures ? Si c'est le cas, n'hésitez pas, je pense que nous serons nombreuses à vouloir en savoir plus !

   

 

Dans la suite de cette première partie, on se concentre sur les coiffures qui limitent la casse, les bains d'huiles ou encore les masques capillaires et c'est par ici.
Bon week-end !

 

Crédits photographiques : Sources internet. Photographie personnelle.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire