@import 'https://fonts.googleapis.com/css?family=Abril+Fatface';

vendredi 14 octobre 2016

L'huile de coco : info ou intox ?


L'huile de coco devient liquide à partir de 28 degrés Celsius environ.





Dans le monde des cosmétiques naturelles et biologiques, on a souvent entendu parler de l'huile de coco, de ses bienfaits et divers usages. Souvent présentée comme indispensable dans la salle de bain de toute beauté naturelle, j'ai voulu tester la bête. Et pas qu'un peu, je lui ai cherché des vertus et des bienfaits dans trois domaines : à savoir le visage, le corps et les cheveux. Alors l'huile de coco : info ou intox ?

Je ne vais pas faire durer le suspense très longtemps, cette huile est devenue un incontournable pour moi. J'utilise moins de produits bruts que par le passé, et pourtant, elle a survécu et traverser le temps. Je lui ai trouvé de multiples usages que je vous présente juste après le point "achat".

Quelle huile achetée ? Toutes les huiles de coco ne se valent pas et il est important de bien la choisir. Pour bien comprendre, cette huile est issue du lait et de la pulpe de la noix de coco. A ne pas confondre donc avec l'huile de coprah, huile d'une qualité moindre, issue seulement de la pulpe de coco.
Également, comme pour toute huile végétale, veillez à acheter une huile issue d'une première pression à froid. Cette méthode d'extraction conserve intégralement les qualités et les bienfaits de l'huile.




En huile démaquillante : sa texture onctueuse, sans être trop grasse offre un réel confort d'utilisation et de beaux résultats. Elle glisse sur la peau, permet de bien décoller le maquillage et les saletés accumulées durant la journée. Elle enlève évidemment parfaitement le maquillage longue tenue ou waterproof. 
Si vous cherchez un produit tout simple, très économique et adapté à tous le types de peau pour effectuer le double nettoyage, cette huile est idéale. Utilisez ensuite un nettoyant à base aqueuse afin de faire peau neuve et le tour est joué ! 
Point intéressant : on pourrait penser que l'huile que l'on applique en première étape du double nettoyage n'a que peu d'importance étant donné que l'on lave ensuite le visage avec un autre produit. Et bien, je tenais à préciser que ce n'est pas vrai ! Par exemple, si vous utilisez une huile trop riche pour vous, elle pourra être occlusive et donc provoquer des imperfections. Cependant, bien choisie, elle fera des merveilles. J'ai notamment constaté que l'huile de coco avait apporté vigueur, longueur et volume à mes cils. Ils n'ont jamais été aussi beaux !


En huile de soin visage : L'huile de coco a cette double action hydratante et antibactérienne qui devient très utile, si comme moi, vous avez besoin de confort tout en limitant l'apparition des imperfections. Cette huile est adaptée à tout type de peau. Elle est riche en actifs non gras, elle sera donc plus hydratante (eau) que nourrissante (corps gras). Mais elle est aussi antibactérienne, antiseptique et cicatrisante. Elle participera donc à accélérer la cicatrisation des imperfections, préviendra la prolifération bactérienne limitant ainsi l'apparition de nouveaux boutons. Quand je sens que ma peau recommence à partir dans tous les sens, je privilégie des produits bruts ou aux compositions minimalistes afin de calmer le jeu. L'huile de coco me permet ainsi de passer les périodes d'intempéries en limitant la casse. Enfin, son action protectrice en fait un excellent soin contre les changements climatiques.
Vous pouvez l'utiliser sur l'entièreté du visage ou seulement sur des zones sèches ou à problèmes. 


Pour l'entretien de la barbe de Monsieur : Oui, vous lisez bien ! J'aime incorporer mes découvertes pour la gente masculine sur ce blog. On sent que Mr Féminarrer est un testeur complaisant et enthousiaste ou pas ? 
Donc, que je vous décrive le testeur : Monsieur a de la barbe. Cette barbe n'est jamais rasée. Pour autant, je pense que l'huile de coco peut être un excellent soin après-rasage, et participer à calmer les irritations, aider à cicatriser les occasionnelles plaies. 
Dans notre cas, nous cherchions un soin qui soit suffisamment hydratant pour être utilisé sur tout le visage, mais qui puisse aussi venir à bout des poils incarnés. Parfois la repousse se fait mal et provoque poils incarnés, boutons ou plaies. L'huile de coco est une huile très intéressante à utiliser dans ce cas, car elle hydrate tout en apportant ses vertus antibactériennes, antiseptiques et cicatrisantes. Elle est également adoucissante, la peau est donc assouplit et la repousse facilitée. Résultat : la peau est lissée, elle cicatrise mieux.
Ce soin est hyper efficace, l'essayer c'est l'adopter. Cependant, je tenais à préciser le petit inconvénient de l'huile de coco pour la barbe. Cette dernière est fortifiante, ce qui dans d'autres cas est à plébisciter. Seulement, sur un poil souvent plus épais, elle a tendance à le rendre presque trop rigide. La barbe perd en souplesse et en douceur. Ce soin est donc parfait pour l'homme, un peu moins pour sa femme !


Pour l'hygiène bucco-dentaire : autre utilisation moins connue, l'huile de coco est excellente utilisée en bain de bouche. En effet, ces propriétés antiseptique, antibactérienne vont jouer un rôle très important dans l'équilibre de la flore bucco-dentaire et l'hygiène de votre langue. Ces propriétés protectrices et hydratante vont quant à elles bénéficier aux soins des dents et des gencives. Notez que de la santé de votre bouche dépend également l'équilibre des organes en charge de la digestion. Cette astuce a donc des bienfaits bien plus important qu'elle n'en a l'air !
Comment procéder ? C'est très simple, après vous être brossé les dents, vous prélevez l'équivalent d'une cuillère à café d'huile. Vous procédez ensuite comme pour un bain de bouche classique, en veillant à bien déplacer l'huile dans toute votre bouche, la faire passer entre les dents, etc.. Ce bain de bouche doit durer 10 minutes pour être efficace ! A la fin du temps imparti, recrachez tout et rincez votre bouche à l'eau une ou deux fois. Surtout, n'avalez pas l'huile et votre salive. Ce mélange est bourré de bactéries, il n'est donc pas très bon pour votre organisme.
C'est un peu long et fastidieux mais les résultats sont là, croyez moi ! Sur le moment, vous sentirez votre bain saine, rafraichie, bizarrement propre et non grasse. Sur le long terme, vos dents et gencives seront fortifiées, les éventuelles aphtes ou plaies envolées. 
De plus, ces bains de bouche peuvent aussi être utilisés comme méthode naturelle pour blanchir les dents. Cette dernière est appelée l'oil-pulling. Dans ce cas, il est recommandé (par des médecins, je précise) de faire un bain de bouche chaque jour pendant deux semaines, puis d'entretenir les résultats obtenus avec un bain de bouche hebdomadaire. Ici aussi les résultats sont nettement visibles, vos dents blanchissent, elles sont plus lumineuses, brillantes. Elles sont en meilleure santé.
Petit bémol : cette pratique peut être légèrement sensibilisante, surtout si vous avez les dents sensibles à la base, ce qui est mon cas. Je fais donc un bain de bouche un jour sur deux pendant deux semaines et un bain hebdomadaire par la suite.




Les usages pour le corps sont les plus nombreux et les plus divers. Généralement, l'huile de coco est recommandé pour le massage des zones sèches. Elle fonctionnera très bien utilisée de la sorte, mais je lui ai découvert d'autres actions plus intéressantes.

Le soin des mains et des cuticules : si vous êtes une habituée des manucures, il vous est peut-être déjà arrivé d'avoir les cuticules fragilisées voire de petites plaies. L'huile de coco est alors parfaite pour assouplir, réparer et soigner les petites blessures. Également, en soin basique pour les cuticules et les mains, cette huile est une alliée de choix, car elle n'est pas trop grasse et pénètre bien.


En soin post-épilatoire : ma peau très claire marque très facilement et d'autant plus quand je m'épile. Je me retrouve alors avec la peau irritée, mouchetée de rouge. Effet peau de fraise ! Pendant des années, j'ai tout essayé afin de résoudre ce problème, parce que chez moi, les marques ne s'estompaient pas vraiment entre chaque épilation.
Un jour, j'ai testé l'association huile de coco et crème hydratante. L'huile de coco pour hydrater, soignée les "plaies" et aider leur cicatrisation. Et la crème pour nourrir, venir retenir l'hydratation dans la peau et ajouter du confort. Cette technique a tout simplement révolutionné mes soins post-épilatoires ! Les marques disparaissent en moins de deux jours, ma peau est plus souple, apaisée. De plus, l'huile de coco évite la formation de poils incarnés et soigne les petites inflammations dues à la repousse. Je vous recommande cette astuce chaudement !


Pour le soin des tatouages : cette astuce me vient d'une amie et de son artiste tatoueuse. Cette dernière lui a recommandé d'utiliser durant une semaine de l'huile de coco afin de bien préparer sa peau. La double action de cette huile permettant ainsi d'obtenir une belle qualité de peau, nécessaire si l'on désire un tatouage réussi dans le temps. Également, sa tatoueuse lui avait précisé qu'il était préférable d'utiliser des soins sans silicones avant un tatouage. J'imagine que leur effet occlusif doit par la suite gêner le travail et modifier le rendu.  


En déodorant : L'huile de coco n'est pas à proprement parlé déodorante. Toutefois, on peut se servir de ses propriétés antibactériennes pour constituer la base d'un déodorant. On y ajoute généralement des huiles essentielles ciblées, qui ajouteront leur vertus et aideront à composer un déodorant efficace. Également, l'avantage de l'huile de coco en base est que ses pouvoirs hydratants et apaisants offriront un atout soin à votre déodorant. Aisselles sensibles ou épilées, cette huile est pour vous !
Je n'ai pas encore testé le mélange huile de coco-huiles essentielles, mais ça ne saurait tarder. Pour le moment, je me contente de l'appliquer seule et cela fonctionne très bien ! Évidemment, si votre journée risque d'être stressante ou sportive, je vous conseille d'ajouter un élément odorant. Dans mon cas, je mélange quelques gouttes du parfum cosmétique "fleur de coton" de la marque Aromazone. Cette association fonctionne très bien pour moi ! Après en matière de déodorant, les expériences sont différentes, à vous de tenter !




En bain d'huile : je vous ai déjà parlé des bains d'huile ici et ici, je vais donc être rapide sur ce point. Le principe est toujours le même. On bénéficie juste de différentes vertus en fonction des huiles végétales ou des huiles essentielles que l'on laisse poser. 
L'huile de coco est particulièrement connue pour sa grande affinité avec les protéines du cheveu. Moins riche que l'huile d'argan, elle conviendra davantage à tous les types de cheveux. Elle permet de les hydrater et les nourrir subtilement. Elle lisse et fortifie la fibre capillaire, lui rendant sa brillance et sa douceur. Elle est devenue un indispensable dans ma routine capillaire et fait beaucoup pour la santé de mes cheveux.
Nota bene : si vous avez les cheveux secs, n'hésitez pas à en appliquer une petite quantité sur vos longueurs entre les shampoings. L'huile leur apportera hydratation et protection dont ils peuvent manquer.  


Dans la composition de shampoing maison : j'appréhendais d'incorporer une huile dans une base lavante pour mes cheveux. Comme tout le monde, j'ai peur de l'effet gras. Je voyais mal donc comment une huile pouvait aussi nettoyer parfaitement sans alourdir. Évidemment, elle fait partie de la recette mais elle n'est pas l'élément majoritaire. Pour autant, elle est fréquemment utilisée en savonnerie car elle apporte pouvoir moussant et onctuosité au produit. Comme quoi !
Dans la recette en question, d'autres ingrédients ont en réalité à charge de nettoyer le cheveu. L'intérêt de l'huile de coco est de protéger, hydrater et sublimer les longueurs. Elle apportera également un petite touche antibactérienne à destination du cuir chevelu, et c'est toujours bon à prendre. L'action de l'huile de coco notable sur la santé du cheveu.
C'est bien simple, cette recette de shampoing maison est une tuerie.  L'action de l'huile de coco y est notable sur la santé du cheveu. Je compte d'ailleurs bientôt vous présenter cette recette.




Et pour vous, l'huile de coco : indispensable ou pas ?
Connaissez-vous d'autres utilisations ?


Je vous retrouve mardi pour une revue un peu spéciale (tout en mouvement) de la marque Tata Harper ! D'ici là, bon week-end à tous et à toutes !

Crédits photographiques : Féminarrer (2016).

 

5 commentaires :

  1. J'ai acheté de l'huile coco il y a quelques mois mais je ne l'utilise que en masque pour mes cheveux donc merci pour ton article tres complet et pour toutes tes idées !

    Bisous :)

    RépondreSupprimer
  2. Je me suis récemment mise à l'huile de coco > mes cheveux frisés en avait grand besoin. Je ne savais pas que cette huile était aussi polyvalente ; je pense la tenter en bain de bouche et je te dirai si cela à fonctionné ;)
    Dis moi, aurais-tu des conseils pour l'utilisation de l'huile de rose ??

    Au passage Super blog clair et très esthétique continue comme ça tes articles sont un pur bonheur !!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, je l'utilise également pour mes cheveux et le coiffeur barbier bordeaux de mon mari lui a conseillé d'en ajouter sur sa barbe et cela donne un bon résultat

    RépondreSupprimer
  4. Merci à vous trois pour vos gentils retours sur cet article! Je suis ravie qu'il vous ait plu ! A bientôt 😊

    RépondreSupprimer